Quelles sont les aides à l’emploi pour les jeunes diplômés ?

Afin d’accompagner les jeunes diplômés dans leur parcours professionnel, l’État a mis en place plusieurs aides. Ces appuis s’adressent à des profils diversifiés, dont des étudiants de moins de 25 ans, des apprentis et des chômeurs à la recherche d’emploi. Le Gouvernement a renforcé les dispositifs en proposant des aides spéciales durant cette crise sanitaire du Covid-19.

Les aides pour les jeunes diplômés pendant le Covid-19

Relevant d’un décret, l’aide exceptionnelle fait partie des aides à l’emploi pour les jeunes diplômés. Elle est valable pendant la crise sanitaire du Covid-19. Cet appui permet d’accompagner les jeunes diplômés à la recherche d’emploi. Il s’inscrit dans le cadre du plan de relance Jeunes de l’État. Cette aide s’adresse aux jeunes bénéficiant de l’accompagnement intensif jeunes par Pôle emploi ou par l’Apec. D’autres clauses sont à respecter pour obtenir ce financement. Celui-ci n’est pas attribué automatiquement. Il est accordé selon les situations et les besoins du jeune. Le montant de l’aide est estimé à partir du diagnostic social et financier du profil. L’analyse est assurée par la Mission locale.

L’aide mobili-jeune pour alternant

Parmi les aides à l’emploi pour les jeunes diplômés, il y a l’aide mobili-jeune. Réservée aux étudiants en alternance de moins de 30 ans, celle-ci permet une prise en charge partielle du loyer versé le jeune. La subvention varie en fonction du salaire de l’alternant. Elle est comprise entre 10 et 100 euros par mois. Le financement est versé au long de la formation en alternance. Sa durée est limitée à 3 ans. La somme est accordée après décompte de l’APL sur loyer au seuil du loyer restant dû. Les deux financements peuvent être combinés avec l’appui. Outre les conditions d’âge et d’études, le revenu perçu par le jeune ne doit dépasser le montant du Smic.

L’aide financière à la recherche du premier emploi

L’aide financière à la recherche du premier emploi figure parmi les aides à l’emploi pour les jeunes diplômés. Elle a pour enjeu de favoriser l’insertion professionnelle des jeunes diplômés. L’appui est versé pendant 4 mois pour soutenir les lycéens et apprentis diplômés en quête de leur premier emploi. Il a été abrogé par la loi de finances 2019. De ce fait, la date limite de dépôt des dossiers de demande d’aide était fixée au 30 avril 2019. Le financement est réservé aux jeunes lycéens boursiers ou apprentis à faibles ressources ayant bénéficié d’une formation à fin professionnelle.

Ingénieur en big data : un métier qui a le vent en poupe !
Quels sont les métiers de la santé les plus demandés ?